mercredi 6 mars 2019

L'épouse de bois

L'épouse de bois - Ecrit par Terri Windling - Publié aux éditions Le livre de poche - 413 pages

Dans « L’épouse de bois » nous allons suivre Maggie Black, une écrivaine qui vient d’hériter de la maison d’un poète célèbre avec qui elle correspondait depuis de nombreuses années. Ce dernier est mort dans des circonstances suspectes. Maggie décide de s’installer dans cette maison perdue au milieu du désert, dans les montagnes d’Arizona. Une fois installée, Maggie sentira que l’endroit dans lequel elle vit à présent est différent de tout ce qu’elle a connu dans sa vie. Elle a pourtant beaucoup voyagé, mais ces montagnes sont pleines de secrets et de mystères qu’elle a besoin de percer. Au fil de ses journées et de ses recherches dans les affaires de vieux poète, Maggie va découvrir toute la magie qu’abrite la nature qui l’entoure.

En entrant de ce roman, je n’avais aucune idée de ce qui m’attendait et de ce que moi, j’attendais de lui. Bien vite, je n’en ai plus rien attendu et je me suis laissée bercer par son rythme, les images et les sensations qu’il a fait naître en moi. J’ai adoré suivre Maggie dans ces paysages qu’elle découvrait et apprenait à aimer, je marchais avec elles sur les chemins de terre et m’extasiais devant le décor désertique que l’auteur nous décrit. Lorsque des éléments « fantastiques » apparaissent, cela se fait de manière si naturelle qu’ils nous paraissent presque familiers. Et c’est aussi comme ça que les personnages le vivent. J’ai beaucoup aimé toute la douceur qui se dégageait de ce roman, cette acceptation que nous, humains, ne savons pas tout et avons encore beaucoup de choses à découvrir et à apprendre sur la nature qui nous entoure. Il y avait bien longtemps que je n’avais plus été happée comme ça par un livre. 

Si vous cherchez une histoire pleine d’aventure et d’action, ce n’est pas vers ce livre qu’il faut vous tourner. Si, par contre, vous êtes prêts à vous laisser prendre la main pour une longue promenade au milieu de montagnes, de cactus et de créatures (sur)naturelles amicales ou non, laissez-vous tenter. L’épouse de bois dépeint à merveille la pureté et la profondeur de la nature à l’état brut. 

Comme vous pouvez le remarquer, j’ai adoré ce livre et je vous le conseille plutôt deux fois qu’une !


Sandra

N'hésitez pas à nous rejoindre sur les réseaux :

      

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire